Lutte contre l’insécurité : Un réseau de délinquants dementelé avec en leur possession deux crânes humains, dont le chef est un ex-militaire (RSP) récidiviste.



Le service Régional de la Police Judiciaire du Centre a présenté ce 13 juillet, un réseau de malfrats qui s’attaquaient à des boutiques de transfert d’argent, des lieux de commerces et domiciles. Parmis eux, le chef du gang bien connu des fichiers de police judiciaire pour avoir été déféré plusieurs fois pour des faits de grandes criminalités. Interpellé en février 2020 par le commissariat de Boulmiougou et remis à la gendarmerie nationale.

Déféré par la gendarmerie, il a été miss en liberté provisoire en mai 2020. En Août 2020, il a été déféré par la Brigade de recherche et d’investigation Criminelle pour les mêmes faits de grand banditisme avant d’être libéré provisoirement en octobre 2020. L’intéressé est à sa 3ème interpellation depuis février 2020.



Selon la police, l’exploitation des fichiers audio de leurs téléphones portables a permis de savoir que le groupe s’adonnait également à des pratiques occultes. Suite à la profanation de sépultures à Zounghou dans la province du Ganzourgou, des crânes humains ont été exhumés pour accomplir des sacrifices afin de devenir riches et puissants, une affirmation reconnue par les délinquants.

Deux crânes humains, un pistolet automatique, deux chargeurs de pistolet automatique, un paquet de munitions contenant dix-huit cartouches de calibre 7,65 mm et 5 motocyclettes ont été également saisis.
Wat FM
#Djaminews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s