La Covid-19 serait l’une des principales raisons de l’augmentation du prix des céréales selon le ministère du commerce.

Le ministère de l’industrie et du commerce a organisé  ce jeudi 01 Juillet 2021 une conférence de presse à Ouagadougou . L’objectif était d’informer l’opinion publique sur l’évolution des prix des produits de grande consommation au Burkina Faso, en particulier les céréales,  et de  présenter les actions entreprises par le gouvernement et celles en perspective.

Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 3,9% entre février, mars et mai 2021, selon le ministère en charge du Commerce.
Et la crise sanitaire du Covid-19 serait l’une des principales raisons, car en plus de faire des milliers de morts, elle a impacté l’économie des pays.

*Depuis plusieurs mois on constate sur le marché la flambée des prix de certains produits de grande consommation, notamment les céréales et selon le secrétaire général du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Boubacar Traoré, la pandémie a entraîné la hausse des cours des matières premières ,ce qui a favorisé cette situation*.

le secrétaire général du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Boubacar Traoré


Face à cette situation alarmante, le gouvernement a entrepris des actions qui sont :
la suspension de la délivrance des autorisations spéciales d’exportation des céréales locales depuis fin 2019, l’intensification des opérations de contrôle des prix des produits de grande consommation. « De janvier à juin 2021, cette opération a permis de contrôler 13 559 commerçants parmi lesquels 444 ont enfreint la réglementation. Ces contrevenants ont été verbalisés », affirme Boubacar Traoré
secrétaire général du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat.

La presse

En ce qui concerne les perspectives, le ministère entend ,ouvrir 244 nouvelles boutiques témoins afin de couvrir toutes les communes du pays pour ravitailler la population en céréales à hauteur de 175 200 tonnes par an ;  poursuivre des efforts de mise à la disposition des denrées alimentaires à des prix subventionnés et en quantité suffisante ; fixer des prix des céréales locales , et intensifier des contrôles pour faire respecter les prix fixés, les poids et éviter également les spéculations pratiquées par certains commerçants.

Par ailleurs, les responsables ont invité la population à collaborer en dénonçant tout cas d’augmentation illégale des prix de denrées alimentaires aux numéros vert : 80 00 11 84 ; 80 00 11 85 ; 80 00 11 86.

Djami news Djamila Topan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s