« Il est inconcevable que les constructions réalisées il y a plus de cinquante ans soient plus solides  que les constructions actuelles, malgré l’avancée des technologies » . Affirme le Directeur de cabinet du ministre de l’urbanisme Alfred Simporé

Le ministère de l’urbanisme a organisé une rencontre d’échanges  avec des acteurs sur la qualité des constructions au Burkina Faso ce jeudi 01 juillet 2021.
Une rencontre au cours de laquelle les acteurs proposeront des recommandations afin d’éviter l’effondrement des constructions actuelles.

la rencontre qui a regroupé plusieurs acteurs à savoir les principaux maîtres d’ouvrages publics ( santé, éducation , sport etc) , les services du ministère en charge des finances , les entreprises de construction, le laboratoire nationale du bâtiment et des travaux ainsi que la société civile, avait pour objectif d’échanger et de partager des expériences sur les conditions d’amélioration de la qualité des constructions dans le secteur du bâtiment au Burkina. 

Rencontre d’échanges au Ministère de l’urbanisme

En effet depuis que les premières pluies ont été enregistrées, on a assisté à l’effondrement de plusieurs bâtiments, salles de classe, et autres édifices , causant quelques fois des pertes en vies humaines.
En exemple le 24 Mai 2021, à Dandé , une vie humaine a été perdue à la suite de l’effondrement d’une salle de classe , et le mardi 1 juin 2021 à Tenkodogo , deux ouvriers ont perdu la vie dans l’effondrement d’un bâtiment en édification. Et pour le Directeur Général de l’architecture , de l’habitat et de la construction Aimé SOUBEIGA, plusieurs facteurs expliquent cette situation.  » on pointe du doigt , la qualité du suivi contrôle , pourtant recruté et payé par le maître d’ouvrage pour assurer la qualité des prestations de l’entreprise chargée de réaliser les ouvrages, la qualité des matériaux de construction , sans oublier les malversations, et autres suspicions de corruption sont entre autres les causes de ces effondrements » affirme t’il.

« Il est inconcevable que les constructions réalisées il y a plus de cinquante ans soient plus solides que les constructions actuelles, malgré l’avancée des technologies. La situation dans laquelle se trouve le secteur de la construction est critique,  il faut agir » déclare le Directeur de cabinet du ministre de l’urbanisme Alfred Simporé. 

Les solutions qui seront proposées à l’issue de cette rencontre seront rapporté au Premier Ministre afin de relever la qualité des constructions dans notre pays.

Djamila Topan Djami News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s