Banfora :affaire de viol, le gendarme Edouard Youl charge sa femme


Edouard Youl dit Papou,gendarme en service à la brigade territoriale de gendarmerie de Niankologo, accusé de viol, sévices sexuels, séquestration, coups et blessures volontaires.

Le procès d’Edouard Youl renvoyé à ce mardi 22 septembre 2020, est en cours au tribunal de Banfora. Accusé de viol sur une mineure, sévices sexuels, séquestration, coups et blessures volontaires, il renie les faits. Il dit être de garde ce jour à la Loterie nationale du Burkina (Lonab). En partant au service ‘’j’ai envoyé la fille remettre deux boisson à ma femme qui était souffrante quand je bougeais le matin pour ma garde’’, dit-il.

Mais avez-vous accompagné la fille chez vous ? ‘’Je n’ai pas accompagné la fille chez moi. Je lui ai juste indiqué la cour lorsque nous nous sommes croisés à une station à proximité de chez moi, puisque j’étais de service’’.

Il charge sa femme des tortures subies par la fille. ‘’Quand j’étais au service, ma femme m’a appelé qu’il y a une fille qui est venue la provoquer chez nous et elles se sont disputés. En se disputant la fille s’est plainte des douleurs au bas-ventre.’’ ‘’C’est suite à l’appel de ma femme pour me dire qu’une fille est venue la menacer que je me suis rendu chez moi et je les ai trouvées ensemble dans mon salon », dit-il.

A la barre, Noélie Miaré, l’épouse du prévenu s’explique : ‘’le matin après le départ de mon mari pour le service, je suis allée pour chercher du poisson au barrage en laissant ma fille et mon aide-ménagère à la maison. À mon retour les filles étaient hors de la cours mais j’ai trouvé la fille nue coucher sur notre lit dans la chambre. J’ai cherché à savoir ce qu’elle cherchait ici et elle m’a fait comprendre qu’elle était chez son mari qui était mon concubin. C’est à travers ces échanges que nous nous sommes battus. Lors des disputes la fille me déclare qu’elle avait amené de la boisson sur demande de mon concubin. Elle rajoute qu’ils sont sortis ensemble le 31 juillet. Furieuse, j’ai appelé mon mari pour lui exposer le problème. ‘’

La victime appelé à la barre, rejette en bloc les témoignages de son bourreau. Elle affirme que c’est Edouard Youl qui lui a infligé les tortures. Caroline Bicaba, premier témoin de la victime appelée à la barre confirme que c’est le gendarme qui est l’auteur des violences subies par la plaignante. Le procès se poursuit au tribunal de Banfora.

http://www.libreinfo.net

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s