Burkina Faso: La fille du PDG de EBOMAF se retire du bureau exécutif de L’ADN

Aussitôt porté sur les fonts baptismaux, aussitôt le nouveau parti « Alliance pour le développement national » (ADN) enregistre une demande de retrait de sa vice-présidente, Mme KAMBOU/BONKOUNGOU Lizèta, la fille du PDG du Groupe EBOMAF.

En effet, dans une lettre qu’elle a adressée au ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, dont notre Rédaction a obtenu copie, l’actuel Directrice Générale Adjoint (DGA) du Groupe EBOMAF, exige le retrait pur et simple de son nom de l’arrêté portant reconnaissance du parti ci-dessus dénommé.

Concernant les raisons d’une telle décision, elle soutient, entre autres qu’après réflexion, elle entend « demeurer apolitique à l’image du premier responsable du Groupe » pour éviter tout amalgame entre ses activités de manager d’entreprises de renommée et son adhésion à un parti politique.

La démission de la DGA annonce celle du directeur de cabinet du PDG, Prosper Bassolé, qui occupe le poste de Secrétaire chargé des Relations extérieures pour les mêmes motifs. Ces retrait de taille seront certainement ressentis comme un coup dur par l’ADN qui affiche déjà des ambitions pour les élections couplées à venir notamment les Législatives.

Avec le retrait de la fille du PDG du Groupe EBOMAF, des observateurs avertis du paysage politique burkinabè prédisent déjà la mort prématurée de ce parti dans les tout prochains jours.

Netafrique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s