Ouaga : Des escrocs de nationalité étrangère dans les filets de la police nationale

Le service régional de la police judiciaire du centre (SRPJ/C) a mis fin aux activités d’un groupe de malfrats spécialisés dans le faux monnayage, l’escroquerie. Ces délinquants, au nombre de trois, ont été présentés à la presse ce mardi 7 juillet 2020.

Les membres de ce groupe, de nationalité étrangère, menaient leurs activités au Burkina Faso dans les grands centres commerciaux appartenant à des Libanais. Ainsi, une dizaine de centres commerciaux ont été touchés de ces malfrats. En gros, plus de 7 millions de FCFA ont été escroqués par ces délinquants au Burkina Faso.

Les malfrats détenaient environ 150 faux billets de 100 dollars US, soit 15 000 dollars US, ce qui équivaut à environ 7.500.000 FCFA. Un nombre total de 161 faux billets de 100 dollars US, soit 16 100 dollars US, et 19 billets de 100 euros et 23 billets de 50 euros, soit 3050 euros, ont été échangés auprès des victimes. Les sommes perçues par la bande sont estimées à 7.800.000 FCFA dont 3 millions de FCFA déjà transférés à Bamako.

Les enquêteurs ont saisi 121 faux billets de banque en coupure de 100 dollars US, 29 billets de banque en coupure de 100 euros, 43 billets de banque en coupure de 50 euros, 1.490.000 francs CFA, 82 pounds soudanais, 5.500 francs guinéens.

« Les faux billets circulent dans nos villes. Faites beaucoup attention et soyez vigilants », a conseillé le commissaire Saïbou Galbané, chef du SRPJ/Centre.

« Les billets ont été très bien faits. Certains appareils ne peuvent pas les détecter. Il faut des appareils sophistiqués. A vue d’œil, il est difficile de savoir que ce sont des faux billets », a-t-il fait savoir.

Les malfrats sont rentrés au Burkina Faso avec 15000 faux dollars. Ce sont des escrocs internationaux, rappellent les conférenciers, parce qu’ils ont déjà mené des activités en Gambie, au Bénin, au Togo, au Mali, en Guinée, etc. Le Burkina Faso a été la fin de leur parcours…

Dans ce cas de figure, le code pénal burkinabè prévoit que l’infraction devient encore plus grave lorsque, dans le faux monnayage, l’argent est importé et est de devise étrangère.

Minute.bf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s