Ouverture de la première session ordinaire de 2020 à l’assemblée nationale


La 7ème législature met en œuvre l’article 87 de la constitution
L’Assemblée nationale a ouvert la première session ordinaire de l’année, le mercredi 4 mars 2020.

Le parlement du Burkina Faso s’est conformé à l’article 87 de la constitution qui stipule : « l’assemblée nationale se réunit de plein droit chaque année en deux sessions ordinaires sur convocations de son président…La première session s’ouvre le premier mercredi du mois de mars ». C’est pourquoi, il a ouvert le mercredi 4 mars 2020, sa première session ordinaire de l’année.
Au cours de la cérémonie, le Président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé s’est prononcé sur la question sécuritaire. A l’écouter, malgré les multiples plans d’actions de lutte contre le phénomène terroriste, le mal perdure. « La bande sahélo-saharienne reste préoccupante, notamment au Mali, Niger, et au Burkina Faso», lance-t-il. Il traduit sa gratitude aux partenaires qui accompagnent dans le combat contre l’hydre terroriste. Néanmoins, il souligné que le terrorisme a causé de nos jours, plus de 700 mille déplacés internes, deux millions de personnes en besoin d’assistance humanitaire, 120 centres de santé et plus de 2400 écoles fermées. Comme solution, il invite l’instauration et l’intensification des politiques d’investissement publics en faveurs des populations locales.
Sur la question de l’IUTS, le PAN invite les syndicats à se départir de toute logique de confrontation et à inscrire leurs moyens d’actions dans le strict cadre républicain et dans le sens de l’intérêt général. Et au gouvernement la création des conditions d’une reprise diligente du dialogue. Pour lui, la fiscalité est l’un des moyens qui s’offrent à tout Etat pour jouer son rôle d’aplanissement des inégalités sociales pour un mieux-être et la sécurité collective. « La question de la fiscalité constitue un point de discorde entre l’Etat et les contribuables dans tous les pays », lance-t-il.
Le PAN a appelé les différentes formations politiques à faire en sorte qu’à sortie du scrutin du 22 novembre prochain, il y ait une nation plus unie, forte et fière d’elle-même.
Bob Norbert(PF)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s