PONT EN BOIS DU VILLAGE DE POA (SANGUIÉ) : ERIC BOUGOUMA EN MISSION COMMANDÉE

A partir de Koudougou, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a fait quasi exactement le même trajet que nous 41 jours plus tôt. La seule différence, c’est que lui était accompagné d’une forte délégation embarquée dans des V8 rutilantes et des doubles cabines tout terrain. Une délégation renforcée à Koudougou par le gouverneur du Centre-Ouest, Irène Coulibaly, et le président du Conseil régional, Abdoulaye Bado ; et à Réo par le haut-commissaire du Sanguié. Dans le chef-lieu du Sanguié, le groupe a encore grossi avec la présence de fils et filles de cette province, dont, entre autres, le député Bienvenue Bakyono, qui avait aussi fait la promesse d’œuvrer à la construction du pont de Poa, et Me Edasso Rodrigue Bayala, qui a été l’élément déclencheur de notre reportage sur « l’Echangeur de Poa ».

C’est un cortège impressionnant qui rallie la mairie de Kyon, où attendaient le maire André Bayala et ses conseillers municipaux. Brève prise de contact et tout ce monde s’ébranle pour Poa. Les pluies tombées depuis notre premier passage ont encore raviné une route qui était déjà en piteux état. A la lisière du cours d’eau où a été érigé le fameux pont 50 ans plus tôt, une foule immense attendait les visiteurs. Visiblement, la nouvelle de la venue du ministre avait été annoncée et le comité de mobilisation avait fonctionné à plein régime.
« C’est le Président Roch Kaboré qui nous a envoyés »
Maintenant, la rivière n’était plus à sec. L’ouvrage avait ses poutres dans l’eau, sur près d’un mètre de profondeur. Dans cette mare, une ribambelle d’enfants barbotaient. Autour de cet imposant amas de bois, les villageois ne cachaient pas leur joie. Et c’est sous leurs yeux que le ministre Bougouma et les officiels ont effectué la traversée « aller-retour » de la précaire passerelle. On nous souffle que c’est la première fois que de si « augustes pieds » foulent ce pont. C’est perché sur la structure en bois que l’envoyé du Président du Faso s’est adressé à la population en ces termes : « Nous sommes venus pour vivre ce que vous vivez tous les jours. C’est le PF lui qui nous a instruits de construire ici un pont qui va vous permettre d’aller et venir. Nous voulons profiter de l’occasion pour saluer la vision et l’ingéniosité de ceux-là qui ont construit ce pont, dont certains sont toujours vivants. Dès notre retour, nous allons mettre une équipe en place qui reviendra faire les études nécessaires et je puis vous promettre que la construction de ce pont sera une réalité. Bien sûr, cela ne se fera pas en quelques jours. Donc soyez patients. Le Président du Faso a dit de faire ce pont et nous allons le faire ».
Ces paroles ont été accueillies par une population qui applaudissait à chaque phrase. La satisfaction de pouvoir voir cette œuvre concrétisée a été aussi exprimée du côté des autorités régionales. Cela a été le cas du gouverneur Irène Coulibaly, qui a estimé que si cette infrastructure était implantée ici, cela permettrait d’amoindrir la souffrance de cette population. «C’est un ouf de soulagement. Cette visite du ministre est un grand pas dans la construction de cet ouvrage. Le calvaire touche à sa fin. Cette route a fait l’objet de nombreuses promesses jamais honorées », confie le maire de Kyon, André Bayala. Après un conciliabule avec les notabilités, dont le chef de terre de Poa, Denis Bayoulou Dango, le ministre Bougouma et sa suite ont quitté cette contrée en laissant des populations remplies d’espoir. Espérons que leur vœu de voir débuter les travaux de construction du pont de Poa se réalisera.
Cyrille Zoma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s