Burkina: Les salaires de base des fonctionnaires connaitront des ajustements (Responsable d’OSC)

Les salaires de base des fonctionnaires connaitront des ajustements (Responsable d’OSC)
– le président du Conseil national des organisations la société civile (CNOSC), Jonas Hien, a affirmé jeudi, à la clôture de la conférence des vives sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat, que «les fonctionnaires ne vont pas perdre leur salaire de base mais que lesdits salaires connaitront des ajustements par rapport à l’équité et la justice».

«Je pense que les syndicats se sont bien défendus lors des échanges et il n’y aura pas perte de salaire», a laissé entendre M. Hien qui à l’issue de la cérémonie de clôture des travaux sur la remise à plat des salaires des fonctionnaires.
Il a précisé que, les travailleurs du secteur public ne vont pas perdre leur salaire de base et que ce sont des ajustements qui été ont proposés sur les questions d’indemnités et autres.
Pour lui, les échanges se sont focalisés sur l’équité des salaires. «Il fallait trouver des mécanismes pour permettre aux fonctionnaires de conserver leur salaire », a-t-il signalé.
Sur la question des Fonds communs (FC), Jonas Hien a indiqué que les débats étaient houleux à ce niveau et que lesdits fonds vont être ramenés à leur juste proportion, c’est-à-dire leur philosophie de départ.
Jonas Hien, a expliqué que les FC seront désormais indexés, sur les accessoires que sont les recouvrements des pénalités et autres et non sur le budget principal.
«Sur cette question, nous n’avons pas badiné là-dessus, les fonds commun vont être ramenés là ils devront être», a- t-il soutenu.
Le porte-parole des organisations syndicales ayant participé à la conférence, Olivier Guy Ouédraogo, a signifié que le rapport final traduit fidèlement, un tant soit peu, ce qu’il a été arrêté au niveau des ateliers en plénière.
 Pour M. Ouédraogo, l’objectif a été atteint du fait que, l’équité salariale entre les agents publics de l’Etat a été respectée pendant la restitution des travaux.
«Nous pouvons dire que nous avons pu nous exprimer sur la mobilisation des ressources et des dépenses publiques. Nous retrouvons certaines de nos propositions dans le rapport final qui vient d’être adopté», a-t-il confié.
Le secrétaire général de la confédération syndicale burkinabè, Olivier Guy Ouédraogo a souligné que 80% des fonctionnaires verront leurs traitements évolués vers les 20% ayant des statuts autonomes et qui avaient des salaires plus élevés.
«Nous avons dénoncé le train de vie de l’Etat, la location par ci-par-là, des pots de vin dans les services, la gestion du parc automobile et nous avons demandé des encadrements à cette situation», a conclu M. Ouédraogo.

Source (AIB)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s