L’opposition appelle le gouvernement à sa responsabilité

       Burkina Faso : #Politique



conférence de presse du CFOP

L’opposition politique burkinabè s’est prononcé sur trois points : le Début de la campagne agricole et des saisons pluvieuses au Burkina Faso, les examens et concours directs 2018, l’adoption du code pénal, le mardi 05 juin 2018 dans la maison de l’opposition politique lors de son rendez-vous hebdomadaire avec la presse.

            Sur le 1er point, l’opposition politique a déploré les dégâts occasionnés par la pluie de la semaine dernière à Bassinko. Elle invite par conséquent le gouvernement à mettre tout en œuvre pour que ce cas de Bassinko ne se répète plus. L’Opposition suggère des travaux d’entretiens en urgence, dans les localités et sur les routes dont les infrastructures ne répondent plus aux normes de qualité, et formule par ailleurs ses vœux de succès  aux braves paysans du Burkina Faso tout en exhortant le Gouvernement à prêter une oreille attentive aux demandes émanant des organisations des secteurs agricoles et pastorales. Il faut révolutionner la pratique de l’agriculture et de l’élevage dans notre pays, pour atteindre l’autosuffisance alimentaire et créer de nouvelles formes d’entrepreneuriats en milieu rural.
           Sur la question des examens et concours, la réduction du nombre de poste cette année aux concours directs de la fonction publique est un véritable calvaire pour les jeunes en quête d’emploi. Néanmoins, le CFOP suggère que le gouvernement mise sur la déconcentration des lieux de dépôt dans les chefs-lieux de province et sur une inscription en ligne simple et fluide, afin d’éviter les jeunes le calvaire qu’ils vivent dans les dépôts des dossiers de candidatures, tout en demandant donc de prolonger ce délai d’au moins une semaine, pour permettre au maximum de candidats de pouvoir postuler aux concours.
L’Opposition politique s’inquiète du sort des élèves du Sahel dont leurs cours ont été perturbés par des attaques à répétitions, et demande au Gouvernement de prendre des dispositions d’accompagnement des élèves du Sahel. Ces mesures sur les plans pédagogique, psychologique et matériel, doivent s’étendre au-delà des examens scolaires. Pour cela le CFOP propose au Gouvernement d’instituer une bourse spécifique pour les élèves du Sahel admis à l’entrée en sixième (6 ème) et à l’entrée en seconde ( 2nde).
           Sur le dernier point, relatif à l’adoption du code pénal. L’opposition politique estime que l’ancien code pénal ne répondait plus aux exigences actuelles. Elle dit déplorer la manière dont la loi a été votée. L’Opposition parlementaire a soutenu par ailleurs ce projet de loi révisant le statut de l’Opposition initié par le Gouvernement et visant à combler un vide juridique.

   By  POUGBILA FRANK


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s